La gare des Guillemins :  quelques particularités

L'une des principales difficultés, et non la moindre, était de construire une nouvelle gare sur le site d'une gare existante, toujours en fonction et de surcroît très fréquentée. Pour les ouvriers du chantier, une crainte était récurrente : celle de devoir travailler en permanence sous des lignes électriques de 3000 volts.

Un problème majeur était situé sur le "grill" côté Ans où la ligne de Liège-Palais croisait les voies du Plan Incliné dont la ligne de Bruxelles. De trop nombreuses courbes empêchaient les trains de rouler au-delà de 40 Km par heure. Les trains arrivant du Plan Incliné étaient soumis à des freinages intenses.

Gare des Guillemins, vue du Plan Incliné
Le grill situé côté Ans

Un autre travail de grande envergure consistait à démolir les habitations situées sur la rue Mandeville, côté colline de Cointe. Ces démolitions ont été suivies par l'érection d'un vaste mur de soutènement de la colline. L'excavation nécessaire de plusieurs dizaines de milliers de M³ de terre pour la réalisation d'un parking souterrain à 3 niveaux fut également l'une des grandes phases de travaux

La construction d'un mur de soutènement réalisé sur le côté droit de la rue Varin de même que la démolition des immeubles s'y trouvant venait "en rajouter" à la complexité des travaux. Il faut savoir qu'à cet endroit se trouvait, entre autres, le bâtiment du centre médical réservé aux agents de la SNCB.

Personnellement, si je devais retenir une étape parmi celles qui m'ont le plus marqués, j'opterais pour les phases de poussage des différents éléments de la charpente d'acier. Assemblés par groupes de 5, ils étaient soulevés au moyen d'énormes vérins puis poussés vers la colline de Cointe . L'avancée de chacun de ses groupes se pratiquait généralement en début de soirée, moment de la journée durant lequel le trafic ferroviaire était moins intense.

Les poussages s'effectuaient Cm par Cm. Tout était réalisé sous haute surveillance en tenant compte de nombreux paramètres comme la température extérieure et la vitesse du vent. Le premier poussage fut réalisé le 28 mai 2005 à 19H30.

Un an et 7 poussages ont été nécessaires pour mettre en place 35 des 39 arcs. Le dernier bloc de 4 arcs fut construit directement à son endroit prévu. L'armature d'acier pèse à elle seule 5000 tonnes.

Gare des Guillemeins en construction
2 blocs de 5 arcs ont déjà été poussés

Quelques chiffres

     * Les premiers travaux de décroisement des voies ont débuté en 1997.
   
 * La maquette de la gare fut présentée pour la première fois en 1997 à l'Hôtel de ville de Liège.
      * Le chantier de la nouvelle gare s'étend sur 2,5 kilomètres.
      * Plus de 70000 m³ de béton blanc ont été coulés.
      * La nouvelle gare a été déplacée de 200 m. vers Angleur.
      * 32000 mètres carrés de vitres recouvrent la verrière.
      * La coupole d'acier et de verre culmine à 40 mètres.
      * 150 mètres séparent les extrémités des auvents situés côté ville et côté Cointe.
      * 5 quais et 9 voies ont été construits (au lieu des 14 voies existantes)
* Le parking à 3 niveaux permet de parquer 800 véhicules.
* 10 commerces sont établis dans la grande galerie.
* 5 ascenseurs permettent l'accès aux quais.

* Coût de l'ensemble des travaux : 430 millions €.

Accueil Guillemins         Accueil du site