Château de Franchimont. © 2012 Jacques Schoumakers.

 

L'une des entrées menant aux Casemates du
XVIe siècle. 56 marches y donnent accès, à 18 m. de profondeur.
(N° 12 sur le plan).

© 2012 Jacques Schoumakers. Le château de Franchimont.

 

Autre vue du donjon avec dans les murs, les trous qui servaient
 à fixer les échafaudages. (N° 7 sur le plan).

 

Château de Franchimont, © 2012 Jacques Schoumakers.

 

Nous apercevons ici le château primitif qui daterait du XIIe ou du XIIIe siècle
dont l'étage était probablement occupé par un logis seigneurial.

 

 

 

En guise de conclusion :

J'aurais pu présenter davantage de photos ainsi que des descriptions plus élaborées mais il faut bien se fixer des limites. Les nombreux vestiges encore visibles de nos jours représentent l'une des douze anciennes résidences et places fortes du prince évêque de Liège. De nos jours, la restauration et la sauvegarde de ces ruines est un défi à relever afin de conserver, de restaurer et de transmettre aux générations futures un édifice qui fut le siège de nombreux combats.

Page précédente

© 2012 Jacques Schoumakers. Sources consultées : "Carnet du Patrimoine", n° 21, par Patrick HOFFSUMER ainsi que l'Encyclopédie Wikipédia.

Le château-fort de FRANCHIMONT

Franchimont, le château-fort.

Vue de la cour du donjon. Au N° 18, un puits avait été creusé dans la roche. Profond de 65m, son diamètre est de 2,50m. Sous le N° 19 nous apercevons l'ancienne boulangerie, ou fournil.

Franchimont, le château-fort.

Vue du donjon, véritable bouclier de maçonnerie dont les murs sont épaissis afin de les protéger contre les tirs de boulets.

Château de Franchimont, © Jacques Schoumakers.

Façade occidentale du château avec les archères du XIIIe siècle. (N° 15 sur le plan).

Franchimont, ruines du château. © 2012 Jacques Schoumakers.

La cour du donjon. (N° 17 sur le plan).